Accueil / Par thématique / Culturel / Un e-voyageur en week-end à Amsterdam

Un e-voyageur en week-end à Amsterdam

Il y a des tas de raisons d’aimer Amsterdam. Ville ouverte et accueillante, la capitale hollandaise est à la fois pleine de vie et étonnamment paisible. J’y suis parti avec 4 amis pour échapper à la jungle parisienne, le temps d’un week-end. En bon e-voyageur qui se respecte, mon appareil photo dans le sac et mon smartphone en poche, j’ai décidé de mêler l’utile à l’agréable et de jouer le journaliste d'(e-)investigation pour tenter de jauger et analyser l’impact des nouvelles technologies sur le tourisme local.

Comme un poisson dans l’eau

extérieur-péniche-à-amsterdam

Faites dans l’originalité et louez une péniche ! Très tendance à Amsterdam, vous ne risquez pas d’être dérangés par les voisins. Ce type d’hébergement offre les mêmes services qu’un hôtel sans les inconvénients d’une vie en collectivité. On a séjourné une nuit sur la péniche HOUSE BOAT V, mentionnée dans le Lonely Planet, le Guide du Routard et très appréciée par les e-voyageurs (4,5/5 sur Tripadvisor avec 60 avis au compteur). Elle est située le long d’un canal, au 78 de la rue Brouwersgracht, à moins de 10 min à pieds du centre. Construite en 1905, elle était autrefois utilisée comme transport de marchandises entre les villes d’Amsterdam et Rotterdam.

intérieur-péniche-amsterdam

Une fois à l’intérieur, vous vous sentirez comme chez vous, assis sur un des canapés de la grande salle, un verre à la main, avec en toile de fond le silence ambiant du bateau. Tout le confort est là et il y a assez de lits pour faire dormir 5 personnes. Si vous souhaitez écouter votre propre musique (la musique hollandaise peut rapidement vous irriter), n’oubliez pas vos CDs, cassettes ou un câble RCA si vous souhaitez brancher votre smartphone sur la chaîne HI-FI. Attention, contrairement à ce qui est indiqué sur le site, il n’y a pas de WIFI sur la péniche (encore moins de WIFI gratuit) alors prenez vos dispositions si vous souhaitez surfer sur Internet (voir carte hotspots WIFI en dessous).

Visite d’Amsterdam : outils à l’avantage de l’e-voyageur.

Avant notre départ pour la Hollande, j’ai minutieusement regardé les applications iPhone répertoriées sur l’Appstore, qui pouvaient m’être utiles pour visiter Amsterdam. Parmi les plus populaires, j’en ai retenu deux : Anne’s Amsterdam & Iamsterdam. J’ai été vraiment étonné qu’une ville comme Amsterdam, centre historique et capitale de la Hollande propose aussi peu de services webmobiles gratuits de bonne qualité aux profits des e-voyageurs. La seule application mobile généraliste qui sorte vraiment du lot est Iamsterdam.

Iamsterdam

IAmsterdam

Il s’agit d’une application mobile conjointement créée par la ville d’Amsterdam et des associations touristiques locales. Elle combine les informations liées aux points d’intérêt permanents et temporaires (magasins, restaurants, bars, musées…) et les données pratiques de la ville (cartes, météo, news…). Il est évident qu’une connexion internet apporte des fonctionnalités supplémentaires aux e-voyageurs (points d’intérêt géolocalisés sur la carte, affichage des attractions à proximité…) mais il est tout à fait possible d’utiliser l’application hors ligne pour éviter les factures trop salées.

Musée d’Anne Frank : adapté aux attentes de l’e-voyageur.

Entrer dans ce lieu chargé d’histoire est forcément émouvant, là où 8 personnes sont entrées dans la clandestinité, recluses pendant 2 ans dans une parcelle de maison totalement hermétique à la lumière pour échapper à la terreur nazie. La maison, transformée en musée dès 1960, en grande partie grâce au père d’Anne Frank (seul rescapé des 8 clandestins) a été conservée et est présentée quasiment telle qu’elle était à l’époque. Des extraits du journal d’Anne Frank parsèment les murs de la maison, servant de  fil conducteur à la visite du musée.

musée-anne-frank

Pour éviter les longues files d’attente, payez votre entrée directement en ligne sur le site officiel. Nous avions attendu le dernier moment pour réserver et résultat, pas d’imprimante pour sortir les billets d’entrée. Un mal pour un bien finalement puisque j’ai pu utiliser le WIFI gratuit du musée pendant les 30 min d’attente à l’extérieur pour me documenter sur la vie d’Anne Frank et l’historique du musée : saviez-vous que l’annexe, où ont vécu les 8 clandestins, vidée de ses meubles après l’arrestation de ses occupants, est restée vide à la demande du père d’Anne Frank pour symboliser le vide laissé par les millions de juifs, déportés et morts dans les camps d’extermination ?

1 – Application mobile Anne’s Amsterdam

anne-frank-e-tourisme

L’application phare du musée d’Anne Frank est un complément à la visite de la maison et très appréciée des e-voyageurs. Vous plongerez dans la vie de la jeune fille en découvrant des bribes de vie d’Anne Frank avant et pendant l’occupation allemande, à travers 28 repères disséminés dans toute la ville. La particularité (l’inconvénient ?) de cette application : vous ne pouvez pas découvrir les points-repères avant d’en être à proximité. Si vous utilisez l’application hors ligne, vous ne pourrez pas débloquer les contenus. Mais au vu des nombreux hotspots dissimulés à travers Amsterdam (voir ci-dessous), vous pourrez facilement vous y retrouver.

2 – Le site internet officiel

annefrank.org, la plateforme officielle en ligne du musée est une véritable mine d’information. Je vous laisse la découvrir par vous-même, mais ce qui m’a particulièrement intéressé est la visite virtuelle de la maison et de la cachette qui matérialisent les lieux dans lesquels ont vécu les 8 clandestins pendant 2 ans.

Et si vous souhaitez visiter le musée et faire du tourisme via un guide tour pour un prix tout tout petit, passer par Ticketbar directement via ce module, vous gagnerez du temps et de l’argent à coup sûr… 🙂


 

Choisissez la date
Adulte Ä34
Enfant (4-12) Ä17

 

  • COMMANDER

 

Amsterdam : localisation et accès à Internet

Trouver un accès WIFI à Amsterdam est facile. Encore faut-il dénicher les hotspots gratuits à travers la ville. Heureusement, en bon e-voyageur qui se respecte, vous pourrez faire de la prospection avant le départ et vous aider de la carte Google Maps ci-dessous et de la liste (non exhaustive) des points d’accès gratuits :

Comment obtenir une cartographie de la ville sur votre smartphone ?

  • Comment obtenir une cartographie de la ville sur votre smartphone ?
    • Soit par extraction d’une zone de la ville sur le site openstreetmap.org. Vous aurez une perte de qualité en zoomant donc utile plutôt sur une zone précise bien définie à l’avance (une rue ou un quartier par exemple).
    • Pour les « iPhonistes » dotés du dernier système d’exploitation OS6, chargez, avant de partir, la carte d’Amsterdam (toute la ville et en zoomant au plus près) sur l’application Apple Maps (ou Google Maps). Il sera ensuite possible de l’utiliser hors ligne dans la ville mais sans géolocalisation. Vous aurez tout de même le luxe de zoomer et dézoomer sans perte de qualité, avec les noms de rue et points d’intérêt visibles au fur et à mesure de votre découverte. Pour les e-voyageurs possédant un smartphone Android, la manipulation est sûrement possible mais n’ayant pas testé (car propriétaire d’un iPhone), je préfère m’abstenir de commentaires…
    • Utiliser la cartographie de l’application Iamsterdam. Peut être moins détaillée que celle d’Apple Maps mais répertoriant les principaux points d’intérêt de la ville (avec contact, photos et descriptifs).

Et comme aux pays des moulins à vent, on adore le second degré, je finirai sur cette petite note d’humour (tous les moyens sont bons pour attirer le client ;)) :

e-voyageur-humour-amsterdam

DOEI, DOEI !

Voir aussi

2-alpes-avant-depart

Séjour au ski aux 2 Alpes

Sentez-vous cette bonne odeur de raclette qui chatouille vos narines ? Entendez-vous les crissements de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *